SF Launcher 2: conception matérielle, davantage googlified

J'utilise Nova Launcher depuis 3 ans. Nous avons dû tester plusieurs lanceurs pour notre système de partage de liens, et ils se sont toujours retrouvés dans le paradis des applications quelques minutes après avoir vérifié qu'ils n'étaient ni faux ni malveillants. Il y a quelque chose que vous ne pouvez pas ignorer à propos de la simplicité de Nova, qui porte Android à son cœur: des applications et des widgets. Nova vous donne un terrain de jeu de permutations infinies qui s’articule autour de cela, avec un minimum de tracas pour que si vous voulez accéder à une application ou à un widget, ce sera exactement là où vous l’avez placée, quand vous le voulez.

Cela donne à Nova un aspect pratique qui manque à de nombreux autres lanceurs, qui tentent de dépasser leur part en se concentrant plutôt sur des fonctionnalités supplémentaires, des approches esthétiques différentes ou une meilleure intégration des applications. Les lanceurs de base sont au cœur d'Android, et les plus grands noms existent depuis des années et ont fait l'objet de toutes les optimisations possibles pour assurer une expérience fluide. En revanche, de nombreux nouveaux lanceurs souffrent de ballonnements et de retards qui gênent considérablement l'expérience utilisateur. Et beaucoup optent pour une esthétique alternative ou un look Material Design rapidement réalisé qui est souvent sans inspiration, sous-utilisé, surexploité ou tout simplement mauvais. La recherche constante d'interfaces de plus en plus jolies a laissé de nombreux programmeurs et concepteurs perplexes quant à ce que les gens veulent vraiment, car chaque application prétend désormais être la plus jolie chose depuis les poupées Barbie.

Je pensais que je ne prendrais pas en considération d’autres lanceurs à cause de l’utilité pragmatique de Nova, mais j’ai récemment essayé de donner à SF Launcher 2 l’impression de le faire grandir rapidement. SF Launcher 2 ne se concentre pas vraiment sur l'ajout de gadgets, d'un design révolutionnaire, ni d'une personnalisation délirante, ni d'une approche simple. C'est un lanceur bien équilibré qui se distingue par une facilité d'utilisation nette et minimale, et par une refonte modeste de l'écran d'accueil qui est étrangement plus optimiste que le lanceur Google Experience. Laissez-moi expliquer.

SF Launcher 2 a un design d’écran d’accueil complètement différent de celui proposé par Android par défaut. Tout d'abord, les applications sont organisées en cartes, qui peuvent avoir autant de lignes que vous le souhaitez, divisées en un nombre configurable de colonnes. Les cartes se trouvent sous un en-tête de style Google Now, situé derrière un tableau de bord avec l'heure et la date, ou une barre de recherche pour lui donner cette ambiance Now.

L'écran d'accueil ne fait pas défiler les différentes fenêtres, mais a plutôt une seule longue fenêtre verticale sur laquelle vous faites défiler en douceur. Les cartes peuvent être configurées en glissant sur le côté du bord même . Et j'insiste sur ce dernier point car, bien que cela soit un peu fastidieux au début, cela évite beaucoup de glissements accidentels qui pourraient autrement déplacer la carte au lieu de vous laisser accéder à une application, de déplacer un widget ou de faire défiler l'écran. Certaines applications telles que Reddit News ont cette fonctionnalité essentielle au centre de leurs fonctionnalités, ce qui peut être très irritant à certains moments. Le développeur a présenté un très bon moyen de contrer cela tout en conservant une émulation de cartes vierge. Oh, et l'écran d'accueil prend en charge les deux orientations.

Vous pouvez également insérer des widgets, qui sont parfaitement adaptés, redimensionnés et adaptés au format. Parfois, ils peuvent être un peu coupés, mais il existe des options pour étirer la carte ou ajuster davantage le widget pour essayer de corriger cela. Ce n'est pas encore un système parfait, mais vous n'aurez pas de problèmes avec la plupart des widgets standard.

Le lanceur supprime le tiroir d'applications traditionnel au profit d'un panneau d'action pouvant être glissé depuis la gauche ou déclenché par un bouton de menu situé dans le coin supérieur gauche de l'écran d'accueil. Cela affiche, par défaut, une liste de toutes vos applications classées par ordre alphabétique avec les icônes correspondantes sur le côté. Faire défiler cette longue liste est lisse comme du beurre. Cependant, à l'instar de nombreuses applications récemment matérialisées, le panneau d'actions ignore une image de temps en temps lorsqu'il est appelé à partir du bouton. J'ai testé cela de manière approfondie et cela ne semble se produire qu'avec la gâchette à bouton, car le faire glisser latéralement ne produit aucune perte de trame, et vous pouvez la solliciter autant de fois que vous le souhaitez et tout se passera bien. Le tiroir peut également être défini comme une grille et l'index alphabétique peut également être désactivé.

Les performances dans l'application sont très optimisées, à l'exclusion du déclencheur du panneau d'action. Vous pouvez charger l'écran d'accueil avec des widgets, et il défilera toujours comme du beurre. Toutes les fonctionnalités du joli petit cercle de matière apparaissent chaque fois que vous appuyez sur une application ou que vous cliquez sur une icône de menu. De plus, le menu des paramètres contient les pressions successives des listes de matériaux. Cela donne à l'application un aspect très cohérent. En ce qui concerne les animations, l’autre élément animé présent survient lors du glissement des cartes sur le côté, où les paramètres de la carte permettent d’agrandir le zoom latéralement, avec un mouvement fluide et très profond.

Le lanceur n'a également aucune difficulté à lancer des applications, ni à retourner à l'écran d'accueil. Il ne ré-dessine aucun élément, mais il peut utiliser de 50 à 110 Mo de RAM, gardez cela à l'esprit si vous valorisez la mémoire.

L’application souffre énormément d’un côté: la personnalisation. Alors que les lanceurs comme Nova sont

extrêmement populaire en partie à cause des conceptions illimitées que vous pouvez réaliser avec leurs outils, cette application vous limite à très peu de changements cosmétiques prédéterminés. Le thème de l'application peut être clair, sombre ou l'arrière-plan de votre système. Vous pouvez modifier l'en-tête pour créer des conceptions de divers emplacements matérialisés. Le reste des options de personnalisation est verrouillé derrière un mur de paiement: si vous achetez la clé SF Launcher Plus, vous pourrez modifier la couleur d'arrière-plan du lanceur et du tiroir d'applications, vous pourrez définir des paramètres tiers. packs d'icônes et thèmes de lanceur tiers. Vous pouvez également masquer les applications indésirables du tiroir avec la version Plus.

Même dans ce cas, les options de couleur du lanceur sont encore limitées à 21 dans une palette de couleurs Material Design. Les thèmes peuvent ajouter des nuances de couleurs, mais rien ne garantit que vous obtiendrez exactement la couleur souhaitée. Donc, au final, si vous souhaitez une personnalisation, cette application ne vous satisfera pas.

Le menu des paramètres est très court et très simple, mais comporte toujours toutes les bascules essentielles. Vous pouvez sélectionner le thème, l'image d'en-tête, le contenu de l'en-tête, limiter l'orientation et configurer le tiroir d'applications (sur une grille ou une liste). Vous pouvez également jouer avec une poignée d’options de la liste des cartes, comme l’adaptation à la largeur de l’écran, la suppression de l’arrière-plan des widgets sur les fonds d’écran et l’autorisation du défilement des widgets (mais peut entraîner des problèmes en raison du défilement vertical du lanceur). En guise de touche finale, vous pouvez masquer la barre d'état pour éviter d'avoir inutilement deux horloges et ré-invoquer la carte de didacticiel qui vous explique les bases du métier.

Je dirais que la plupart des gens qui, comme Nova, ne sont pas à la recherche d'un nouveau lanceur. Après tout, il y a quelque chose de spécial dans votre écran d'accueil qui s'adapte vraiment à votre personnalité, à votre cas d'utilisation et finalement à votre vie. Cela se traduit par un attachement très fort, pour certains utilisateurs, à leur écran d'accueil. Beaucoup de forums et de forums ont des «filets de déchirement» quotidiens ou hebdomadaires où les gens montrent leurs créations ou trouvent l'inspiration pour en créer une nouvelle. La beauté d'Android réside dans sa capacité à modifier et à bricoler à sa guise. Et si vous êtes un peu comme moi, on se sent étrangement fier après avoir enfin réussi à clouer le regard sur lequel ils ont travaillé pendant des heures.

Dans le même temps, un smartphone est un gadget, un outil, un moyen de parvenir à ses fins. Bien que le fait d’avoir un logement d’applications unique et magnifique attire beaucoup de monde, il y en a des centaines qui préféreraient se contenter d’une expérience préconfigurée, prédéterminée et préconfigurée dans laquelle le contrôle est limité, mais la qualité est satisfaisante. assuré. C’est peut-être l’un des éléments clés du succès d’appareils tels que l’iPhone et l’iPad, qui sont appelés à juste titre «jardins murés».

SF Launcher 2 vous offre cela - un écran d’accueil soigné et ordonné qui vous permettra de faire ce que vous voulez, avec une très jolie interface que vous n’aurez pas à construire à partir de la base, et que vous pouvez toujours créer le vôtre dans une certaine mesure. La fonctionnalité de Nova est au rendez-vous, bien que la cardinalité du défilement permette une navigation médiocre, si vous êtes habitué à de nombreux widgets configurés sur vos écrans latéraux. Mais si vous êtes un utilisateur occasionnel ou, comme moi, maintenez le Launcher au minimum, votre cas d'utilisation n'en souffrira pas beaucoup. La fonctionnalité est simple, fluide et réactive. L'expérience utilisateur est rapide et facile. Il peut satisfaire tous les utilisateurs d'Android qui souhaitent uniquement se consacrer à leurs applications sans attendre.

Je reviendrai à Nova, encore une fois. Mais pas sans garder celui-ci dans mon tiroir pour quand j'ai besoin de changer de décor. J'aime trop la simplicité de mon autre configuration pour plonger profondément dans celle-ci et me permettre de vivre une expérience différente de celle à laquelle je suis habitué et qui est restée intacte au cours des trois années de refonte itérative de l'écran d'accueil. Mais je dois donner crédit à SF Launcher 2, car je reconnais que c’est un bon substitut qui serait à la fois suffisant et attrayant pour une grande partie de la base d’utilisateurs Android. Cela ne suffira peut-être pas à vous faire bouger de votre petite app-ville confortable, mais c’est une app-ville fonctionnelle et propre qui mérite au moins une visite.

Vous pouvez obtenir SF Launcher 2 au Playstore.