[Mise à jour: Basculer dans Q Beta 5] La limitation des analyses Wi-Fi par Android Pie paralyse certains outils réseau

Mise à jour 2 (29/05/19 à 09h04 HE) : un employé de Google a annoncé qu'une nouvelle option pour les développeurs permettant de basculer la limitation de la numérisation WiFi serait disponible à partir d'Android Q Beta 5.

Mise à jour 1 (28/05/19 à 01h18 HE) : Google a confirmé que les modifications apportées au balayage Wi-Fi de premier plan resteraient dans Android Q.

Android Pie est encore présent dans toutes les mémoires et nous commençons seulement à expérimenter certains des changements apportés par Google avec sa dernière mise à jour. Android a toujours été critiqué pour sa faible autonomie par rapport à d'autres systèmes d'exploitation mobiles, mais il s'agissait d'une arme à double tranchant. Certes, Android utilisait plus de batterie que d’autres, mais cela permettait à beaucoup plus d’applications uniques et variées d’être exclusives à la plate-forme. Google a beaucoup contribué à améliorer la durée de vie de la batterie sous Android, mais cette dernière modification apportée à la numérisation WiFi interfère avec de nombreuses applications réseau.

Ainsi, avec l'introduction d'Android Pie, Google a limité la fréquence à laquelle une application peut utiliser la fonctionnalité de numérisation WiFi de la plate-forme. Google a répondu au rapport dans son suivi des problèmes et a confirmé que cette dernière mise à jour pour Android limite cette fonctionnalité pour les applications de premier plan ainsi que pour toutes les applications d'arrière-plan. Pour les applications de premier plan, la fonctionnalité est limitée à 4 numérisations toutes les 2 minutes, tandis que les applications en arrière-plan sont limitées à une seule numérisation toutes les 30 minutes.

À première vue, cela semble être un moyen décent de réduire l'utilisation inutile de la batterie, mais dans certaines circonstances, cela a eu un effet négatif. Par exemple, les applications réseau courantes telles que WiFi Analyzer et WiGLE (une application Wardriving) nécessitent un accès au balayage WiFi plus fréquent que votre application standard. Cette modification a essentiellement rendu ces types d'applications inutiles, car leur taux de balayage a été réduit d'au moins 30 fois, même s'il s'agit d'applications actives destinées à être utilisées au premier plan.

Comme vous pouvez le constater, ces circonstances aberrantes ont eu un effet négatif sur certaines applications de réseau courantes. Google a été actif dans ce fil de discussion et a même été jusqu'à expliquer la détermination de la limitation. Pour le moment, Google n'a pas encore fourni de solution, mais ils ont décidé de reporter l'examen de cette question dans une future version d'Android.


Mise à jour 1: toujours sous Android Q

Selon un commentaire sur Google Issue Tracker (via AndroidPolice ), la limitation Wi-Fi est là pour rester. Cependant, Android Q permet aux utilisateurs de désactiver la régulation sur un périphérique local à l'aide de la commande ADB suivante:

 adb shell settings put global wifi_scan_throttle_enabled 0 

Malgré ce que dit le commentaire, l'envoi de cette commande ne nécessite pas d'accès root.


Mise à jour 2: bascule à venir dans Q Beta 5

Un employé de Google a posté un commentaire dans le fil de discussion de Google Issue Tracker indiquant qu'une bascule serait bientôt disponible. À partir d'Android Q Bêta 5, prévue pour le troisième trimestre 2019, il y aura une bascule permettant de désactiver la limitation de l'analyse dans les options du développeur. Vous n'aurez pas besoin d'utiliser la commande ADB mentionnée dans la mise à jour de l'article précédent.