Les écrans LCD avec scanneurs d'empreintes digitales intégrés apporteront la technologie aux téléphones économiques

Les smartphones progressent toujours. Il y a des années, il était fou de penser qu'un smartphone à petit budget pouvait avoir un lecteur d'empreintes digitales. Depuis lors, la prolifération du lecteur d’empreintes digitales a fait qu’il est omniprésent, même sur le marché des moins de 200 $. La prochaine évolution est le scanner d'empreintes digitales intégré, qui élimine la nécessité d'un capteur matériel de dédicace prenant de la place sur le corps de l'appareil. Cette technologie a été jusqu'ici limitée aux panneaux OLED, car leur finesse permet à la lumière de passer plus facilement. BOE et AUO Optronics ont annoncé l'annonce d'un écran LCD prenant en charge un scanner d'empreintes digitales intégré.

Pour ceux qui ne sont pas familiers, BOE est l’un des fabricants d’écrans moins connus du secteur. Même quand même, ils ne sont pas étrangers aux marchés phare et budgétaire. Par exemple, le Huawei Mate 20 Pro utilisait des panneaux fabriqués à la fois par BOE et LG (bien qu’ils ne soient apparemment pas de haute qualité). Les écrans AMOLED sont toujours plus chers que les écrans LCD. Cette avancée permettra donc aux téléphones économiques de disposer d’un scanner d’empreintes digitales intégré.

Le mois dernier, le fabricant taïwanais AU Optronics a lancé un écran LTPS de 6 pouces intégrant un lecteur optique d'empreintes digitales en plein écran. Il s'agit de la première technologie de numérisation d'empreintes digitales au monde prenant en charge des capteurs optiques intégrés à un écran LCD. Pour le moment, il vient en résolution FHD +, 2304 × 1080. Nous ne savons pas vraiment quand ces panneaux commenceront à être expédiés, bien que Wang Teng, directeur de produit chez Xiaomi, indique qu'il s'attend à les voir arriver au début de l'année prochaine ou à la fin de cette année.

Ces scanneurs d'empreintes digitales ne seront certainement pas des prétendants à leurs homologues phares, mais ils constituent un autre exemple d'avancement du matériel qui se répercute sur les téléphones à moindre coût. Il est fort possible que leurs performances soient en réalité pires que celles des scanners d’empreintes digitales de première génération installés sur des panneaux AMOLED.


Source: CNBeta | Via: Gizchina