Android Q beta pour Google Pixel et Pixel 2 peuvent maintenant être enracinés

Avant la sortie de la première version bêta d'Android Q, topjohnwu, développeur reconnu, avait annoncé qu'il avait enraciné Android Q. Il a réussi cet exploit grâce à une version d'Android Q divulguée que nous avons également obtenue. Lorsque la version bêta officielle a été abandonnée pour les trois gammes de téléphones intelligents Google Pixel, topjohnwu a de nouveau plongé pour voir s'il pouvait faire fonctionner Magisk. Il s'est rapidement rendu compte qu'il était plus difficile d'enraciner la dernière version d'Android qu'il n'y paraissait. Cependant, plus tôt dans la journée, il a réussi à rooter Android Q, mais uniquement pour Google Pixel, Pixel XL, Pixel 2 et Pixel 2 XL. Malheureusement, Google Pixel 3 et Pixel 3 XL ne peuvent pas encore être enracinés.

Pixel ForumsPixel XL Forums

Pixel 2 ForumsPixel 2 XL Forums

Si vous avez un Pixel, Pixel XL, Pixel 2 ou Pixel 2 XL, vous pouvez rooter votre téléphone en basculant sur le canal Magisk Canary. Une fois que vous avez installé votre téléphone, je vous recommande fortement d'activer le mode sombre à l'échelle du système, mais également de désactiver l'obscurité forcée dans les applications tierces. L'activation du mode sombre peut être effectuée sans root, mais la désactivation de l'obscurité forcée dans des applications telles que Google Photos nécessite que root modifie une propriété système. Pour ce qui est des propriétaires de Pixel 3 ou Pixel 3 XL, vous devrez attendre que topjohnwu comprenne comment faire en sorte que Magisk fonctionne avec la dernière mise à jour de ces deux appareils.

Magisk Canary Channel

Alors, qu'est-ce qui empêche le support Magisk sur le Pixel 3? La raison a à voir avec les partitions logiques et overlayfs. Les partitions logiques impliquent une véritable partition de stockage, divisée en partitions redimensionnables dynamiquement, telles que système, fournisseur, odm, oem, produit, etc. Les superpositions, ou système de fichiers de superposition, superposent le contenu d'une arborescence de répertoires. Conceptuellement, c'est un peu comme Magisk, bien que la façon dont cela fonctionne soit différente. Des partitions logiques et des superpositions ont été implémentées pour rendre Dynamic Android possible dans Android Q, bien que développeur reconnu Phhusson pense qu’elles serviront à plus que cela.

Les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL possèdent des partitions logiques, contrairement aux pixels Pixel, Pixel XL, 2 et Pixel 2 XL. topjohnwu indique que la partition système logique de Google Pixel 3 n'est plus reconnue en tant qu'image EXT4; ses méthodes de montage système antérieures ne fonctionnent donc pas. Selon topjohnwu, Magisk détourne le montage de tout, y compris le système, le fournisseur, le produit, l'odm, etc., au cours du processus de démarrage, puis "copie le répertoire racine du système vers rootfs", puis corrige de manière indépendante les données à partir des partitions montées, et enfin, corrige le processus init pour charger la politique corrigée. Il dit qu'il doit chercher à monter des partitions logiques dès les premières étapes du démarrage, ce qui implique d'apprendre le fonctionnement de device-mapper.

C'est là où se situe actuellement Magisk en ce qui concerne l'enracinement d'Android Q. Si topjohnwu progresse dans l'enracinement du Pixel 3 exécutant la version bêta, nous vous le ferons savoir.